Le BAT de l'ancêtre du dépliant de l'Aphib.

 

L'Aphib a été créée il y a tout juste 50 ans… et quelques jours.


 

Dans les archives on a conservé les papiers officiels, récépissé de déclaration, mais aussi les CR des premières réunions et le cahier obligatoire de tenue des AG de l’assos. Il a été tenu jusqu’en 1974… et encore, cette année-là, c’était juste la page avec le titre et quelques coupures de journaux.

 

On trouve dans ce cahier de l’Association de la Presse Hebdomadaire de Bretagne, le CR de la première réunion avant constitution.

Elle a eu lieu le 12 juin, à l’Hôtel Duguesclin à Rennes « à la demande de M. Roger Cloteau, directeur de l’Eclaireur ». On notait la présence de Yann Poilvet, la vie bretonne ; Michel Le Pape, Les nouvelles de Bretagne ; du Chelas, l’Echo de l’Ouest et du pays de Redon ; Gilles Tranouil, Courrier indépendant ; Pierre Cameau de la Chronique ; Christian Anger l’Echo de Lannion ; Léon Anger, le Journal de Guingamp ; Jacques Mauger, la Presse Paimpolaise ; Roger Cloteau. Excusés : Pléven, Petit Bleu ; Fève, Morbihan Eclair et Rassemblement ; Vincent, l’Echo d’Ancenis ; Coyaud, Courrier de Paimbeuf ; Lechat (Georges) l’Echo de la Presqu’île et Martray, Célib Vie Bretonne.

Etait présent le président de la presse Périodique de province, M. Garnier. La décision de créer cette assos « pour la défense des  intérêts de la presse, notamment dans le domaine de la publicité légale » a été prise à l’unanimité.

 

Dans la foulée, l’assemblée constitutive s’est tenue à l’Hôtel de ville de Guingamp le 7 décembre suivant, donc tout juste 50 ans.  Vote des statuts et du bureau : MM Cloteau, Lechat, Cameau, Anger de Guingamp, Anger de Pontivy et Le Pape secrétaire-trésorier. L’assemblée est reçue à la mairie par le maire M. Ollivro et le sous-préfet Bolloré. Tout le monde se retrouve pour un banquet à la Plomée en bordure du Trieux. Y participent notamment René Pléven, M. Hallard, directeur régional de l’AFP et le secrétaire de l’information régional de l’ORTF.

Les statuts sont déposés à la préfecture de Rennes le 30 mars 1965 et le récépissé est signé de R. Debontride, le père de Xavier, membre de notre jury Pléven ! L’association s’appelle alors « Association de la Presse Hebdomadaire de Bretagne ».

 

La première AG ordinaire, « un congrès » avec banquet au Casino, excursion au Pouliguen et au Croizic et Guérande devait se dérouler à la Baule à la mi-septembre 65 mais elle fut annulée pour cause de fermeture du Casinon en septembre.

Elle fut reportée à octobre 66 à Rennes et le déjeuner fut présidé par Yvon Bourges, secrétaire d’Etat à l’Information. A noter que le Combat socialiste de Saint-Brieuc était excusé. Dans le compte-rendu il est noté : « Le problème d’un éventuel groupage de publicité fut évoqué. Il semble qu’une plaquette illustrée, portant tous les titres, serait valable. A étudier. »  (voir ci-dessus un BAT pour une première édition) L’autre sujet abordé fut les légales, dont on souhaite que soient exclus « les journaux dits spécialisés » ; on demande aussi une uniformisation des tarifs et leur relèvement. Enfin, il est fait état du souhait de chacun de faire un échange de publication par un service gratuit entre journaux.

 

Pas d’AG non plus en 68 bien qu’elle était programmée pour Loudéac.

En mars 70 elle a lieu à Dinan, évidemment en présence de Pléven, alors Garde des sceaux.

Par la suite elle a lieu à Pontivy en 71 où Pierre Cameau est élu président en remplacement de Roger Cloteau, décédé accidentellement ;  à La Baule en 72 avec la création d’un bulletin d’information , présence de Guichard alors ministre de l’Education Nationale, ce qui lui inspire un discours sur la presse et l’enseignement.. Les 19 et 20 Mai 73, à Perros ; octobre 74 à Quimper.

A noter que la question de la distribution des hebdos par la poste le samedi était un des sujets importants des discussions.